Régulation du PH et l’EC

La régulation du pH

La régulation du pH (potentiel hydrogène) est conseillée quelle que soit la méthode de culture. Toutefois, un sol cultivé de façon biologique, correctement fourni en micro-organismes et en humus régulera lui-même son pH.

pH culture cannabis

Pourquoi est-il conseillé de réguler le pH?

Il est conseillé de réguler le pH car l’acidité de l’eau a une influence capitale pour l’assimilation des nutriments délivrés par les engrais et/ou la terre.
En effet, si on respecte un pH de la solution d’engrais à des doses définies comme ci-dessous, la plante assimilera mieux les nutriments, et profitera ainsi plus de leurs effets.

pH conseillé pour culture en terreau : 6 à 6.5
pH conseillé pour culture en hydro/aéroponie : 5.5 à 6 optimal à 5.8
Il peut être mesuré à l’aide d’un kit pH à coloration ou bien d’un testeur électronique spécial.

On le régule ensuite avec l’ajout de pH Down (pour baisser) ou pH Up (pour augmenter).

Seul le cas d’une culture en bioponie (hydroponie organique) se dispense d’adjonction de pH Down aux vues du risque de tuer les micro-organismes qui assurent la vie bactérienne nécessaire au développement d’une plante. Dans ce cas précis, on préfèrera l’utilisation d’eau osmosée pour réguler le pH de la solution nutritive.

Le pH évolue en fonction de la température de la solution nutritive. Il est donc important de veiller à ce que l’eau avoisine les 21°c. Elle ne doit être ni trop chaude, ni trop froide!

Attention il est important d’entretenir les testeurs électroniques de pH en effectuant une calibration régulièrement (voir plus bas).

Comment tester et réguler son pH?

Matériel nécessaire :

Testeur PH

Tests manuels de pH (200 tests)
Ce testeur de pH manuel est un excellent compromis avant l’achat d’un testeur électronique.
Son utilisation est extrêmement simple :
Versez un peu d’eau dans la fiole, ajoutez une goutte de liquide réactif, secouez un peu et comparez la couleur du liquide dans la fiole avec la charte de couleur incluse.

 

La régulation de l’EC

La régulation de l’EC est conseillée en Hydroponie et Aéroponie, sauf en culture biologique. En effet, les éléments nutritifs fixés biologiquement n’ont pas de charge électrique, il n’y a donc rien à mesurer. L’EC est la désignation pour Electro Conductivité, et permet de connaître le taux nutritif d’une solution. La plupart du temps il est exprimé en milli-siemens par centimètre ( mS/cm2), mais peut aussi être quantifié en ppm (partie pour million).
L’électro conductivité ou EC détermine la quantité de sels dissous dans l’eau ou dans la solution nutritive. En effet, chacun des éléments nutritifs (sels minéraux) dissous dans l’eau se transforment en ions portant une charge électrique positive « + » ou négative « -« .
L’eau du robinet affiche un EC d’environ 0.8 mS (dans le département du Var tout du moins, puisque d’une région à l’autre, l’EC varie) car elle contient des minéraux et des oligo-éléments. L’eau osmosée, elle, est à un EC 0mS et permet d’abaisser la conductivité de l’eau.

En hydroculture le substrat utilisé étant inerte, le besoin nutritionnel est comblé et même optimisé par l’adjonction d’engrais et divers additifs, ce qui permet non seulement de nourrir les végétaux mais aussi de développer tout le potentiel d’une plante.
Pour s’adapter au plus près des besoins nutritionnels de la plante on observe donc les variations d’EC afin de modifier la solution nutritive le plus précisément possible, en prenant soin de respecter une progression dans l’apport de nutriments et de ne pas dépasser les doses prescrites par le fabricant. Plus, ce n’est pas mieux!
La plante ne peut avoir qu’un meilleur rendement.
L’EC se mesure avec un testeur électronique spécial EC, appelé conductimètre .
Attention il est important d’entretenir les testeurs électroniques EC en effectuant une calibration régulièrement (au minimum une fois par mois).

Comment mesurer l'EC?

Matériel nécessaire :

Ec mètre pas cher

Un testeur de poche tel que celui-ci permettra de mesurer rapidement l’électro-conductivité d’un sol, ou d’une solution d’engrais. Son étalonnage se fera en 1 point, manuellement via sa vis arrière et avec son petit tournevis inclus. Certains modèles disposent d’une sonde déportée permettant de contrôler en continue de façon optimale l’EC. Les prix varient entre 20 et 150 euros.

L'entretien des testeurs pH et EC

L'entretien du testeur pH

Les testeurs pH sont munis d’une électrolyte, sorte de bulle en verre fragile équipée d’une membrane qui permet les échanges entre le dispositif de mesure du pH et votre solution nutritive. Afin que cette membrane reste toujours propre, il est indispensable d’effectuer un entretien régulier de la sonde de pH.

Il faut savoir que 90% des testeurs envoyés en SAV pour mauvais fonctionnement résulte d’un défaut d’entretien (Source Hanna Instruments).

Premièrement, afin de ne pas laisser les sels et autres résidus s’accumuler sur votre sonde qui empêcheraient à terme à votre électrolyte de mesurer correctement le PH, il est nécessaire de rincer systématiquement votre sonde après usage. Vous pouvez utiliser soit un liquide rinçage spécialement prévu pour les sonde PH, soit de l’eau distillée ou déminéralisée. Il ne faut jamais toucher la bulle en verre avec vos doigts mais simplement laisser couler votre solution de rinçage dessus.

Ensuite le stockage de la sonde est important. En effet la membrane est comme une « peau » qui se dessécherait à chaque usage/rinçage, et la solution de stockage permet de la réhydrater afin de toujours laisser votre testeur pH dans sa capacité maximale de fonctionnement.

Enfin , la calibration du testeur pH permet de toujours ajuster et vérifier l’acuité de ses mesures. Chaque testeur se calibre en un ou deux points, soit des valeurs qui sont toujours indiquées dans la notice (les testeurs dont la calibration se fait en deux points sont plus précis).  Les différents testeurs pH du marché n’ont pas tous les mêmes valeurs de calibration et la calibration ne sera pas juste si elle ne s’effectue pas sur la bonne valeur… C’est donc une information très importante à prendre en compte avant d’acheter la ou les solution(s) de calibration !

On calibrera le testeur pH en fonction de l’intensité de son utilisation, pour s’assurer de mesures toujours fiables

L'entretien du testeur EC

Les testeurs EC mesurent la conductivité par un courant électrique, à l’aide de tiges en métal. Ils sont par conséquent moins fragiles que les testeurs pH. Il est quand même préférable de les rincer pour éviter l’oxydation des tiges et d’effectuer une calibration régulière (une à deux fois par trimestre dans le cadre d’une utilisation raisonnée), avec la solution de calibration conseillée sur la notice.

- Calibration mécanique des testeurs pH et EC

Plonger la sonde dans le liquide de calibration adapté à votre testeur, et ajuster la valeur du testeur sur celle de votre liquide de calibration à l’aide du petit tournevis fourni.

- Calibration électronique des testeurs pH et Ec

Accédez au mode calibration de votre testeur et plongez sa sonde dans le liquide de calibration dont la valeur est désignée. Par exemple, pour un testeur pH qui se calibrerait en deux points, pH4 et pH7, mettez votre testeur sur le mode calibration, puis suivez ces étapes:

  • Le testeur va vous demander pH4, vous plongez donc sa sonde dans du pH4 jusqu’à ce que la calibration soit OK (votre testeur vous l’indiquera)
  • Il vous demandera ensuite pH7.  Vous renouvelez donc ici  l’opération avec le liquide de calibration pH7.